On écrit des livres, on ramène des photographies. On voudrait tant s'être saisi de l'imperceptible. Mais ce qui compte en dernier lieu, c'est moins le résultat de l'élan, que l'éclair. Ce qui compte, c'est le départ et l'inconnu.

  • Joël VERNET 
  • Lettre pour un très lent détour
Réseaux sociaux

Site réalisé par Net Invaders

juil 21, 2015Te Lucis ante terminum

Prolongation exceptionnelle de l'exposition Te lucis ante terminum jusqu'au 31 juillet à l 'abbaye du Thoronet

Commande du Centre des Monuments Nationaux