On écrit des livres, on ramène des photographies. On voudrait tant s'être saisi de l'imperceptible. Mais ce qui compte en dernier lieu, c'est moins le résultat de l'élan, que l'éclair. Ce qui compte, c'est le départ et l'inconnu.

  • Joël VERNET 
  • Lettre pour un très lent détour
Réseaux sociaux

Site réalisé par Net Invaders

Paris my Dream

Reportage

"Paris my dream" : un récit photographique à travers la Ville Lumière. 

  • 16 instantanés qui opèrent comme un traveling, le long des quais de Seine, au dessus des toits et à travers le temps. 16 lieux qui à leur manière illustrent la création architecturale et la culture « à la française ». Certains comme la Conciergerie, la Sainte-Chapelle ou la Basilique Saint-Denis sont des monuments emblématiques de l’Histoire de France. Ils vous toisent du haut de leurs siècles, fiers du temps qui à peine les effleurent. D’autres au contraire viennent tout récemment de s’ouvrir aux regards, comme le musée du Quai Branly, la Cité de la mode et du design et bien sûr la Philharmonie. La Villa Savoye est connue des initiés. Le stade de France accueille les foules. Les gargouilles de Notre-Dame de Paris renvoient à l’imaginaire et l’une des plus belles histoires d’amour. Quant aux Galeries Lafayette, elles incarnent le luxe dans toutes les formes de création. Tous ont été mille fois photographiés, ou sont destinés à l’être. Alors, comment en proposer un portrait inédit ?
  • Au fil des soirées, Michel Eisenlohr a posé son appareil le long des quais, sur les toits, au milieu des carrefours. Il a cherché à capter le jeu des lumières et des ombres, à révéler la part de scintillement ou de mystère, à transcrire l’énergie foisonnante de la ville ou bien un temps suspendu. C’est une course avec le temps qui s’est joué au quotidien. Ce temps qui, en quelques minutes, entre le crépuscule et le noir de jais, transforme radicalement la perception des volumes et des matières. C’est alors durant ce moment fugace que les lieux chargés d’Histoire, de culture ou d’échanges populaires s’emplissent d’une nouvelle vie et sortent leurs plus beaux atours, de manière ostentatoire ou énigmatique… Transcrire dans ces moments volés à la fois l'intime poésie et la monumentalité.

  • This series of photographic works of 16 sequences illustrates the story of the city of lights. Setting his stage through the emblematic monuments that have graciously withstood the ravages of pastcenturies, and those who come into sight of late, photographer Michel EISENLOHR captured themusical of the lights and the shadows, the glitter and the mystery. To Michel, it was a racing with time to snap the moment from dawn to midnight, within just a few minutes, which vividly transforms one’s perception of volumes and contents of a certain place. Under Michel’s lens, these 16 cine-matic portraits of France not only capture the city’s romantic fineries, rich history and culture, but also transcribe its intimate and monumental poetry in these stolen moments.

  • "Paris my dream" a été présentée dans le cadre du festival The French May 2015 à Hong-Kong.
  • Commande du Centre des Monuments nationaux, en partenairiat avec le Comité régional du Tourisme Paris Ile-de-France et les Galeries Lafayette.
  • Avenue of Stars, Hong-Kong, du 3 au 31 mai 2015.
Détails du projet

CLIENT : http://www.frenchmay.com/programmes/event.aspx?name=CMN-Paris-my-dream

DATE: 26 avr 2015

TYPE : Architecture