On écrit des livres, on ramène des photographies. On voudrait tant s'être saisi de l'imperceptible. Mais ce qui compte en dernier lieu, c'est moins le résultat de l'élan, que l'éclair. Ce qui compte, c'est le départ et l'inconnu.

  • Joël VERNET 
  • Lettre pour un très lent détour
Réseaux sociaux

Site réalisé par Net Invaders

Palais Longchamp

Monumental et sercret

Comme un souvenir de jeunesse, c’est à Marseille que Michel EISENLOHR réalise son premier « portrait de patrimoine ». Le Palais Longchamp le renvoie à des expériences très personnelles, qui touchent aux souvenirs et à l’indescriptible émotion de l’enfance. Il y a dans ce lieu à la fois quelque chose de vivant et d’endormi qui est propice à la nostalgie. Au fil des mois, entre 2005 et 2006, il devient un promeneur émerveillé et privilégié, soutenu par les responsables des lieux (Projet Grand Longchamp, Museum d'Histoire naturelle). Il décide d’utiliser le noir et blanc pour saisir les variations de lumières dans les colonnades du château d’eau, rendre le grain de la pierre, surprendre les statues endormies. Comme un pendant à cette monumentalité, il se glisse dans les réserves des musées et les salles d’archives, dans l’ancienne chapelle des Carmélites et les sous-sols interdits au public. La prise de vue argentique au 6x6 pour les « portraits posés », le numérique pour les scènes de vie.

Il faudra attendre 2012 et le 6e Forum mondial de l’eau à Marseille pour que ce travail soit enfin présenté au public. Dans la préface de l’ouvrage Palais Longchamp, monumental et secret (Images du sud, 2012), Rudy Ricciotti, Grand prix national d’architecture, insiste sur l’approche romantique de ce travail qu’il décrit « courageux, tendre et attentif au patrimoine merveilleux du palais Longchamp ». Un éloge à une vision poétique, déambulatoire, souvent silencieuse, et intime jusque dans les moindres recoins, les moindres fissures.

Lieux d'exposition 

  • Museum d'Histoire naturelle, Marseille, février-juin 2012
  • 6e Forum mondial de l'Eau, Parc Chanot, Marseille, mars 2012
  • Palais Carnolès, musée des Beaux-Arts, Menton, septembre 2012 - janvier 2013
  • Le Silo, Marseille, février-mai 2013
  • Centre culturel, Saint-Raphaël, juin-août 2013
  • Pavillon M, Marseille, juillet 2013
Détails du projet

DATE: 23 avr 2015

TYPE : Exposition